Le ‘livre du mois’

Juillet 2017

Quand les prêtres viennent à manquer         d’Alphonse Borras

Dans ces quelques 200 pages, le Père Borras, canoniste belge réputé, mobilise sans détours les ressources de la théologie et du droit canonique pour étudier la situation de pénurie face à laquelle nos sociétés occidentales sécularisées doivent désormais faire face. Loin d’être une lamentation sur la raréfaction des pasteurs et la frilosité de l’Eglise institutionnelle à se réformer, l’étude est plutôt une invitation à revenir au sens premier de ce qui constitue l’Eglise : l’ecclesia est avant tout la mission portée par tous les fidèles dans leur diversité ! « L’Eglise est là où sont les baptisés, la paroisse là où sont les paroissiens », martèle-t-il à plusieurs reprises.

On trouvera dans cet ouvrage quelques bonnes pages sur le concept de coresponsabilité ainsi qu’une invitation à développer la synodalité de l’Eglise. Si l’on s’inscrit dans une dynamique participative, alors c’est bien le chemin parcouru ensemble ou même le simple fait de se réunir en assemblée pour dialoguer qui donne de la valeur à l’élan missionnaire de « tous » soutenus par le ministère de « quelques uns ».

On regrettera qu’il n’en dise pas plus sur « l’art de l’accompagnement » et du « discernement dans l’appel » nécessaires en ces temps particuliers, car tous ne peuvent pas tout faire et la précipitation est parfois mauvaise conseillère… Mais on découvrira avec fierté au fil des pages, quelques mots sur les délégués pastoraux du diocèse de Besançon entre autres (« une figure émergente dans le leadership paroissial », p.140-141), ainsi que la suggestion de revaloriser le Conseil pastoral paroissial comme instance synodale effective. De quoi nourrir donc une réflexion personnelle et/ou communautaire avant l’ouverture du synode diocésain.

Editions Mediaspaul     2017