Conférence – Mardi 2 avril à 18h

Nos chemins de vie…
des chemins spirituels ?

 …

6. « Meurs et deviens »  :  Vivre à tombeau ouvert (Jésus)

Avec Bernard Lamy, animateur de journées ou semaines spirituelles au Foyer Sainte-Anne de Montferrand, à Mirmande (Drôme) et ailleurs.
Notre société matérialiste parle du coût de la vie ; la spiritualité, elle, parle du goût de la vie, de son sens et de sa profondeur.
6 conférences-témoignages, une parole libre et des mots nouveaux pour balbutier la vie et le divin ;  pour permettre aussi à chacun  d’oser partager ses questions essentielles ou pour reprendre souffle:

« Dans la vie spirituelle, il ne faut rien chercher d’extraordinaire.
L’extraordinaire est dans la profondeur de l’ordinaire » (Graf Dürckheim).

Dans la Salle B
Participation libre

 



Visite guidée – Samedi 6 avril à 14h30

A la découverte… de la Chapelle !

Une visite guidée commentée par Bénédicte BAUDOIN

La chapelle du Grand séminaire, aujourd’hui Centre diocésain, a fait peau neuve en 2014. Elle n’a pas perdu pour autant ni son âme ni sa fonction. Mais en quoi fait-elle partie intégrante d’un séminaire ? Quelles sont ses particularités ? Pourquoi les vitraux de Félix Gaudin sont-ils si originaux ? C’est tout un pan de l’histoire religieuse du diocèse qui est ainsi évoqué.

[ RDV À L’ACCUEIL ]

*PARTICIPATION LIBRE



Théatre – Dimanche 14 avril à 17h

Sally et le Prophète ,
une histoire de Salomé

Pièce de théatre en 2 actes présentée par le Théâtre de la Clairière .
Mise en scène d’Alix Baudoin

Dans le monde entrepreneurial de la firme «Herode & sons», deux femmes, Sally, 15 ans, et Hérodiade, sa mère, rivalisent d’orgueil. Leur jeu s’achève quand tombe la tête du prophète Jean. Mais la voix du prophète obsède Sally qui, 15 ans plus tard, revient sur les lieux du forfait.

[ AUDITORIUM ]

* Tarifs 8 € / 5 €



Exposition du 23 avril au 13 mai

“L’eau vive”

ELISE BARAT, MARIE-ANGE
HUET, BENJAMIN DESOCHE

Trois jeunes artistes interrogent « l’eau vive », riche de significations symboliques. Purification, sanctification, vivificatrice, elle est indispensable à la vie et au chrétien.
Magie des remous et des reflets de la chute d’une pierre, un géant parmi les coquillages, le bénitier est utilisé, comme écrin pour l’eau bénite, la vie qui renait après un plongeon… autant d’univers différents qui montrent le pouvoir revigorant de l’eau.

[ SALLE  DES PAS PERDUS  ]

*ENTRÉE LIBRE

Concert du dimanche 28 avril à 17h

De Vienne à Paris :
piano à 4 mains

DUO JOST COSTA

Ce récital pour piano à quatre mains rend hommage à Vienne et Paris, deux métropoles qui ont fasciné et inspiré de nombreux artistes et compositeurs. La capitale autrichienne, où éclot le classicisme au 18e siècle, est représentée par Mozart, viennois de choix, et Schubert, viennois de naissance. Paris devient incontournable à la fin du 19e siècle et permet l’éclosion du style français, reconnaissable entre tous. Un programme où se côtoient virtuosité, introspection et sonorités subtiles.

 

[ SALLE CANA ]

Tarifs 10 € / 8 € / 5 €*

Concert – Dimanche 5 mai à 17h

L’EAU

Par la pianiste Aglaya Zinchenko.

« … tout un monde miroité dans une goutte d’eau, une simple goutte ».

Un récital de piano solo dédié à l’eau, l’eau substance essentielle à la vie.
L’eau sous toutes ses formes : mer, océan, pluie, brouillard… évoquée par les oeuvres de Debussy : «Brouillards », « Reflets dans l’eau » ; Janacek : « Dans les brumes » ; Mendelssohn : « Le ruisseau »,
« Chanson de gondolier vénitienne », et Rachmaninov : « Mer et mouettes ».

Dans la Chapelle
Tarifs  12 € / 8 € / 5 € *

Concert – Dimanche 26 mai 17h

 Traversée Européenne :
de Londres à Saint-Pétersbourg

CHRISTIANE DOTAL, ELISE DELECRAY, NATALIE MALITCHENKO

De Londres à Saint-Pétersbourg, les artistes créent des courants qui sont propres à leur pays, à leur culture comme les Glasgow Boys en Écosse, le symbolisme balte et bien d’autres. Le jeune créateur s’ouvre aussi au monde, il voyage à l’étranger pour élargir son horizon esthétique. Le périple d’artistes partis sur les routes d’Europe, majoritairement vers l’Italie, représente non seulement un voyage de formation contemplatif mais il leur permet de mesurer leurs compétences face aux grandes oeuvres de l’Histoire de l’Art. Le carnet de voyage, mémoire d’un moment, retrace, quant à lui, le récit visuel et littéraire d’une exploration sensible. Une traversée dans le temps et l’espace qui vous réserve de belles surprises musicales et plastiques.

[ SALLE B ]

Tarifs 10 € / 8 € / 5 €*