COMMÉMORATION 14-18

SPECTACLE : Dimanche 25 novembre à 17h

Guerre, Paix, Amour et Fraternité européenne

« Un spectacle qui ne se veut pas noir ou désespéré »

Il commence par une introduction rapide de la guerre 14-18 et la rupture sociétale qui s’en suivit. Laquelle ouvre sur la lecture d’extraits de quelques lettres de poilus, essentiellement celles de Gaston Ligier, mort à 19 ans dans la Somme et oncle de l’artiste. Lettres écrites au crayon de papier, dans les tranchées.

A l’issue de cette courte introduction, le répertoire débute avec :  » La chanson de Craonne », chanson célèbre sur la vie dans les tranchées.

Un poème écrit, lui aussi dans les tranchées, par Apollinaire, poète mort en 1918 des suites de ses blessures à la guerre permet de faire le lien avec la chanson suivante : « Quand un soldat ».

Le spectacle qui ne se veut pas noir ou désespéré évolue ensuite avec plus de légèreté. Il est émaillé de lectures de lettres du front…

C’est ainsi que les temps forts de cette commémoration sont suivis de chansons populaires, qui sont de la même époque comme par exemple, « La Madelon », « Sous les ponts de Paris » que se chantaient alors les soldats pour se remonter le moral.

Le spectacle fait une belle part à des chansons contemporaines qui peuvent s’adapter à toute époque. Des chansons universelles, comme « Douce France » ou « Quand on n’a que l’amour ».

Un hommage destiné à toucher le public et participer dignement et artistiquement à cette commémoration.

Dimanche 25 novembre, 17h, Centre diocésain. Tarifs : 10 € / 8 € / 5 €. Durée 1h50

EXPOSITION : du 12 au 24 novembre

La Grande Guerre

L’Office National des Anciens Combattants nous met à disposition une belle exposition présentant la première guerre mondiale de façon chronologique à travers des photos d’époque colorisées, des cartes et des textes.

Du 12 au 24 novembre.

Entrée libre du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h


 

EXPO : 8 oct > 10 nov | Salle des Pas Perdus et Chapelle

Il était une FOI… le Séminaire

La maison Saint-Joseph, maison de retraite des prêtres du diocèse, fête ses trente ans en 2018.

 

Installée dans l’ancien Grand séminaire devenu Centre diocésain Antoine-Pierre 1er de Grammont en 2002, elle est l’occasion de retrouver l’utilisation première de ces locaux vénérables fondés en 1670, et de se pencher sur la vie quotidienne des générations de séminaristes qui s’y sont succédé.

 

Les archives de la bibliothèque diocésaine, des photographies et portraits, des plans, les fouilles dans le grenier sont autant d’éléments qui permettent d’évoquer une vie régulière, parfois soumise aux durs aléas de l’histoire, dans un séminaire bien loin des descriptions qu’en fait Stendhal dans Le Rouge et le Noir.

 

ENTRÉE LIBRE DU LUNDI AU SAMEDI DE 9h à 18h

VISITE GUIDÉE TOUS LES SAMEDIS à 14h30

 

 

 


 

CONFÉRENCE : Mar. 4 déc. > 18h

Nos Chemins de vie… des chemins spirituels ?

Cycle « spiritualité » le 1° mardi de chaque mois de novembre à avril de 18h à 19h30. Entrée libre.


Avec Bernard Lamy, animateur de journées ou semaines spirituelles au Foyer Sainte-Anne de Montferrand, à Mirmande (Drôme) et ailleurs.
Notre société matérialiste parle du coût de la vie ; la spiritualité, elle, parle du goût de la vie, de son sens et de sa profondeur.
6 conférences-témoignages, une parole libre et des mots nouveaux pour balbutier la vie et le divin ;  pour permettre aussi à chacun  d’oser partager ses questions essentielles ou pour reprendre souffle :

« Dans la vie spirituelle, il ne faut rien chercher d’extraordinaire.                                                           L’extraordinaire est dans la profondeur de l’ordinaire »

(Graf Dürckheim).