1er temps fort de la première des communions

Le 1er temps fort du chemin vers l’Eucharistie s’est déroulé dimanche 13 octobre 2019. Les enfants des 3 paroisses (Val des Salines, Rives de l’Ognon et Val de la Dame Blanche) ont été accueillis par leurs catéchistes (Sarah, Daniel, Marie-Odile, Bernadette, Anne-Caroline, Dominique et Jean-Luc) à 8 h 45 à la maison paroissiale d’École-Valentin. Pendant ce temps, les parents se sont retrouvés à l’église avec le père Michel Naas.

Les enfants ont tout d’abord répété les chants choisis pour la célébration de l’Eucharistie qui se déroulera à 11 h, puis ils se sont répartis en 4 groupes pour réfléchir sur 3 ateliers : « L’eau qui féconde », « L’eau qui purifie » et « L’eau dans la vie ».

Premier atelier : « L’eau qui féconde »
L’objectif de cet atelier consiste à faire réfléchir les enfants sur ce qui est nécessaire pour faire pousser et fleurir une plante : eau, soleil, nourriture, terre, soin et amour… Au préalable, les enfants ont apporté un pot qu’ils ont décoré. Pour grandir une plante a besoin de l’eau qui féconde la terre. Chaque enfant met un bulbe dans son pot, puis ajoute un peu de terre sans couvrir la pointe du bulbe. Les pots seront ensuite déposés au pied de l’autel et récupérés à la fin de la messe.
A la maison, les enfants prendront soin du bulbe en l’humidifiant et en le plaçant dans un endroit frais et à l’abri de la lumière. Lorsque les bulbes seront fleuris, les enfants les offriront à une personne qui les aidera à grandir dans la foi.

Deuxième atelier : « L’eau qui purifie »
Un constat : nos mains sont sales, nous avons besoin de l’eau pour les purifier. L’un après l’autre, les enfants présentent leurs mains ouvertes au-dessus d’une bassine et un autre enfant va y verser de l’eau. Recevoir l’eau, c’est comme lors du baptême quand le prêtre verse l’eau. C’est un don : on ne peut se baptiser seul. Pendant ce geste, les enfants chantent le refrain « Donne-moi de l’eau ».

Troisième atelier : « L’eau dans la vie »


Avec l’aide des catéchistes, les enfants réalisent deux panneaux avec les photos qu’ils ont apportées :
– illustrations de l’eau qui montrent la vie : chaque enfant s’exprime sur les photos apportées, puis collage par les jeunes de 5ème qui mettent en forme les panneaux.
– les enfants font la même chose avec les images qui montrent la mort
– les images de baptême : les catéchistes ont apporté une image de baptistère et du baptême de Jésus. Les enfants ont apporté une image de baptême (le leur ou celui d’un autre enfant). Chaque enfant exprime ses souvenirs, les gestes

En conclusion, les ateliers ont démontré l’importance de l’eau dans notre vie de tous les jours, mais aussi dans la vie chrétienne et plus particulièrement au baptême. Au cours de la messe, tous vont vivre un rite, celui de l’aspersion qui rappelle l’eau du baptême.

Les parents, dont le rôle est important dans l’éducation religieuse de leurs enfants, ont participé à un temps de réflexion et d’échanges à l’église avec le père Michel Naas, Jean-François Bringout et Annick Haudegond avant la célébration de la messe à 11 h. Un temps de partage permettant aux parents d’exprimer leurs sentiments et leurs souhaits face à l’initiation chrétienne de leurs enfants et aux intervenants pastoraux.

 

3ème temps fort du « Chemin vers l’Eucharistie »

Le 3ème temps fort du chemin vers l’Eucharistie s’est déroulé dimanche 7 avril. Les enfants des 3 paroisses (Val des Salines, Rives de l’Ognon et Val de la Dame Blanche) ont été accueillis par leurs catéchistes à 8 h 45 à la maison paroissiale d’École-Valentin. Pendant ce temps, les parents se sont retrouvés à l’église avec le père Michel Naas.

Les enfants ont tout d’abord répété les chants choisis pour la célébration de l’Eucharistie qui se déroulera à 11 h, puis ils se sont répartis en 4 groupes pour réfléchir sur 2 ateliers : « Se souvenir… Faire mémoire » et « Entrer en mémoire collective ».

Premier atelier : « Se souvenir… Faire mémoire »
Se souvenir : chacun observe différents objets déposés sur une table. Pendant que les enfants se retournent, un objet est enlevé par les catéchistes. L’objectif de cet atelier est de retrouver l’objet qui a disparu ou les changements intervenus sur la table. Vient ensuite un temps d’échanges et de partage des observations.

Faire mémoire : chaque enfant choisit un objet sans le prendre. Il explique pourquoi il a choisit cet objet et à quel événement cela lui fait penser : faire référence à des personnes, à des événements différents à partir d’un même objet, mais aussi à des choses identiques.
Dans l’Eucharistie, le pain et le vin apportés en offrande représentent une même symbolique pour tous les chrétiens.

Deuxième atelier : « Entrer en mémoire collective »
Le pain et le vin apportés en offrande à la messe sont fruits de la terre et du travail des hommes. C’est un signe de l’amour de Dieu. Ce sont des dons de la création, des éléments choisis par Jésus lors de son dernier repas pour être « son Corps et son Sang ».
Les enfants cherchent quels personnages interviennent dans la fabrication du pain, puis ils inscrivent les métiers sur des épis de blé.

Ils font la même chose pour le vin et inscrivent leurs réponses sur des feuilles de vigne.
Les épis seront piqués dans une miche de pain et les feuilles de vigne seront déposées autour de la coupe dans laquelle il y a du raisin. L’ensemble sera placé devant l’autel lors de la célébration de l’Eucharistie. Dieu a un très grand amour pour l’homme et beaucoup de respect pour son travail.

Les ateliers ont permis de découvrir que pour faire mémoire, nous avons besoin d’avoir des références communes. Dans chaque célébration eucharistique, lorsque nous apportons le pain et le vin, c’est toute la vie et le travail des hommes que nous offrons à Dieu. Par ce geste, nous accomplissons ce que Jésus nous a demandé lors de son dernier repas : « Vous ferez cela en mémoire de moi ».

Les parents, dont le rôle est important dans l’éducation religieuse de leurs enfants, ont participé à un temps de réflexion et d’échanges à l’église avec le père Michel Naas avant la célébration de la messe à 11 h. Ce temps de partage est articulé autour des trois temps forts de la messe : l’accueil, la Parole et l’Eucharistie.

C’est l’heure de la célébration, les enfants et leurs catéchistes se rendent à l’église.

Kyrie eleison

Scrutin de sept enfants qui seront baptisés à Pâques

Lecture du psaume par les enfants

Notre Père, que ton règne vienne

Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde

Risquerons-nous d’être amis dans le Seigneur

Première des communions

Lors de la préparation à la première des communions, les catéchistes ont eu la judicieuse idée de demander à chaque enfant d’écrire ce que celle-ci représentait pour lui ! Je me suis donc permis de faire ce résumé, florilège de ce qu’ils ont écrit, en nous rappelant, que catéchises c’est certes témoigner de notre foi envers les enfants, mais aussi entendre ce dont ils ont à témoigner.

Michel Naas
(Édito publié dans la feuille paroissiale du mois de juin 2017)

La première des communions : qu’est-ce qu’elle représente pour moi ?

  • Ce sera une fête où toute la famille, parrains et marraines se réuniront et je recevrai un chapelet.
  • J’aime aller au caté parce qu’on est ensemble et on partage la joie et le bonheur, on fait des jeux ensemble et on nous raconte les histoires de la Bible ; c’est pour ça que je veux faire ma première communion.
  • Mes parents ont demandé le baptême pour moi il y a bientôt 10 ans, et aujourd’hui je veux faire partie de la communauté chrétienne, être en union avec Jésus Christ et l’ensemble des baptisés.
  • Pour l’avoir dans mon cœur, car c’est une rencontre privilégiée avec Jésus !
  • C’est le partage avec tous les chrétiens.
  • Elle nous apprend à vivre le partage, l’Amour, l’Amour de Dieu.
  • Comme tout le monde, j’aimerais connaître la saveur de l’hostie, mais je pense que ce n’est pas un simple bout de pain.
  • Entrer encore plus dans la vie de Jésus et me rappeler qu’il a donné sa vie pour nous et qu’il nous pardonne nos fautes pour aller encore plus loin sur le chemin avec Jésus.
  • Pour me remettre en question et devenir meilleur.
  • Recevoir sa force pour m’aider à faire plein de bonnes choses dans ma vie. Je me sentirai encore plus près de Jésus, ce qui m’aidera à croire en Dieu toute ma vie.

(Merci de patienter pendant le chargement des photos)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Première des communions des Rives de l’Ognon

Entourés des Pères Michel Naas et Michel Hirt, de leurs familles, de leurs catéchistes et de la communauté, 15 enfants faisaient la première de leur communion à Cussey-sur-l’Ognon le 12 juin.

Trois temps forts de préparation avaient réuni, au cours de l’année, enfants et parents autour des temps de la messe :
– temps de l’accueil, avec le signe de l’eau qui nous rappelle notre baptême,
– temps de la parole, où Dieu nous convie à écouter, accueillir et garder sa Parole, nourriture pour notre vie,
– temps de l’Eucharistie, où nous faisons mémoire du dernier repas de Jésus avec ses disciples et où nous célébrons le Christ présent parmi nous sous la forme du Pain et du Vin.

A la procession des offrandes, chaque enfant a apporté son carnet de préparation qui a été accroché à un arbre, cet arbre « planté au cœur des hommes qui va grandir, pour réveiller et transformer le monde » comme ils l’ont chanté.

Pour l’action de grâce, ils se sont regroupés devant la Vierge déposant une rose.

Avant de sortir, Michel a rappelé aux enfants que le caté n’est pas fini et à toute l’assemblée que la découverte de la Parole de Dieu est à faire tout au long de sa vie…

« Et nous verrons notre terre fleurir d’amour sous le soleil ! »

Françoise Goux
Déléguée pastorale des Rives de l’Ognon

P1080154P1080157P1080156P1080162