3ème temps fort du « Chemin vers l’Eucharistie »

Le 3ème temps fort du chemin vers l’Eucharistie s’est déroulé dimanche 7 avril. Les enfants des 3 paroisses (Val des Salines, Rives de l’Ognon et Val de la Dame Blanche) ont été accueillis par leurs catéchistes à 8 h 45 à la maison paroissiale d’École-Valentin. Pendant ce temps, les parents se sont retrouvés à l’église avec le père Michel Naas.

Les enfants ont tout d’abord répété les chants choisis pour la célébration de l’Eucharistie qui se déroulera à 11 h, puis ils se sont répartis en 4 groupes pour réfléchir sur 2 ateliers : « Se souvenir… Faire mémoire » et « Entrer en mémoire collective ».

Premier atelier : « Se souvenir… Faire mémoire »
Se souvenir : chacun observe différents objets déposés sur une table. Pendant que les enfants se retournent, un objet est enlevé par les catéchistes. L’objectif de cet atelier est de retrouver l’objet qui a disparu ou les changements intervenus sur la table. Vient ensuite un temps d’échanges et de partage des observations.

Faire mémoire : chaque enfant choisit un objet sans le prendre. Il explique pourquoi il a choisit cet objet et à quel événement cela lui fait penser : faire référence à des personnes, à des événements différents à partir d’un même objet, mais aussi à des choses identiques.
Dans l’Eucharistie, le pain et le vin apportés en offrande représentent une même symbolique pour tous les chrétiens.

Deuxième atelier : « Entrer en mémoire collective »
Le pain et le vin apportés en offrande à la messe sont fruits de la terre et du travail des hommes. C’est un signe de l’amour de Dieu. Ce sont des dons de la création, des éléments choisis par Jésus lors de son dernier repas pour être « son Corps et son Sang ».
Les enfants cherchent quels personnages interviennent dans la fabrication du pain, puis ils inscrivent les métiers sur des épis de blé.

Ils font la même chose pour le vin et inscrivent leurs réponses sur des feuilles de vigne.
Les épis seront piqués dans une miche de pain et les feuilles de vigne seront déposées autour de la coupe dans laquelle il y a du raisin. L’ensemble sera placé devant l’autel lors de la célébration de l’Eucharistie. Dieu a un très grand amour pour l’homme et beaucoup de respect pour son travail.

Les ateliers ont permis de découvrir que pour faire mémoire, nous avons besoin d’avoir des références communes. Dans chaque célébration eucharistique, lorsque nous apportons le pain et le vin, c’est toute la vie et le travail des hommes que nous offrons à Dieu. Par ce geste, nous accomplissons ce que Jésus nous a demandé lors de son dernier repas : « Vous ferez cela en mémoire de moi ».

Les parents, dont le rôle est important dans l’éducation religieuse de leurs enfants, ont participé à un temps de réflexion et d’échanges à l’église avec le père Michel Naas avant la célébration de la messe à 11 h. Ce temps de partage est articulé autour des trois temps forts de la messe : l’accueil, la Parole et l’Eucharistie.

C’est l’heure de la célébration, les enfants et leurs catéchistes se rendent à l’église.

Kyrie eleison

Scrutin de sept enfants qui seront baptisés à Pâques

Lecture du psaume par les enfants

Notre Père, que ton règne vienne

Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde

Risquerons-nous d’être amis dans le Seigneur

Recevoir l’Eucharistie

« Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, afin que vous aussi soyez en communion avec nous. Quant à notre communion, elle est avec le Père
et avec son Fils Jésus Christ. »
(1ère épitre de Saint Jean, 1, 3)

Eucharistie vient du mot grec « eukharistía » qui signifie « action de grâce » : louange, action de grâce rendue à Dieu. On désigne plus particulièrement par ce mot, chez les chrétiens, l’action de grâce de Jésus lors de la Cène, dernier repas de Jésus avec ses disciples. Les chrétiens se réunissent pour célébrer Jésus mort et ressuscité, pour associer à sa vie nouvelle tous ceux qui y communient dans la foi.

Lire la suite sur le site web de l’Église catholique de France…

L’eucharistie est reçue pour la première fois par l’enfant baptisé après un parcours de catéchisme : c’est la première communion. Les jeunes adultes ou adultes reçoivent l’eucharistie le même jour que leur baptême.