Dimanche de la santé

Qu’est-ce que le dimanche de la santé ?

En France, cet événement se vit en paroisse  généralement le dimanche le plus proche du 11 février, journée mondiale des malades.
Mgr Michel Guyard, évêque du Havre, le définit ainsi : « Le dimanche de la santé s’adresse aux malades, aux soignants et à tous ceux qui participent à restaurer la santé des malades. C’est une occasion d’inviter tous les chrétiens à réfléchir sur leur santé, ce bien qui nous est donné et que nous devons sauvegarder pour être utiles à nos frères. C’est aussi l’occasion de les sensibiliser à la place de nos frères souffrants et à leur dignité »

Dimanche de la santé 2018

« Montre-moi ton visage »

 

« Montrer son visage, ce visage qui parle plus que les mots parfois. Autrement dit, prendre le risque de se rendre vulnérable, laisser voir ce que l’on a d’unique … et permettre que la rencontre ait lieu, que l’essentiel se joue …
ou ne se joue pas, si les préjugés sont trop lourds. »

 


« Qui de nous, admirant la danseuse, perçoit l’âpreté de l’effort quotidien, des répétitions incessantes, du courage tenace pour parvenir à tant de grâce ?
Qui de nous dépasse l’impression laissée par un premier regard lors d’une rencontre ? L’émotion qui en résulte, positive ou négative nous marque, nous influence, et parfois, nous empêche d’entrer en relation. Entre séisme et grâce, tout est question de regard ! »

(Livret du Dimanche de la Santé, 2018)

Dimanche de la santé 2017

« Choisis la vie !  »
Santé

Au cœur des multiples évènements de la vie, des choix nous sont proposés ou imposés. Que faisons-nous ? Qu’en faisons-nous ? Choisir la vie selon la loi du Seigneur engage, décentre, et invite à durer. cela se fait parfois dans les larmes mais celui qui s’y risque grandit incontestablement.
Dans une période de chômage, pour sortir de l’enfer de la drogue, pour prendre soin des plus fragiles, ou pour vivre en fidélité au « oui » donné, mettre nos pas dans ceux du Seigneur nous ouvre à une vie en abondance.

.

Dimanche de la santé 2016

« Qui entendra nos cris ? »

Qui est à l’écoute de ceux qui souffrent ? Rien n’est pire que de crier dans le désert ! Notre monde, secoué par les guerres, la violence gratuite, l’horreur d’exactions diverses, retentit des cris de ceux qui sont blessés, agressés, martyrisés. Parfois aussi ces cris retentissent dans le silence assourdissant de notre indifférence. Trop d’informations, trop de clameurs, trop de maux. Nous nous bouchons les oreilles.
Mais celui qui crie a un besoin vital d’être entendu. Et nous le savons bien, la souffrance s’apaise lorsqu’elle peut se dire. L’angoisse diminue lorsque des mots sont mis sur les maux.
La Bible retentit des cris du peuple d’Israël vers son Dieu.
« Ecoute, Seigneur, réponds-moi, je suis pauvre et malheureux ! » (Ps. 85)
Et Dieu a « entendu la misère de son peuple » (Ex 3,7)
Il entend toujours les cris de nos prières. (…) Il les recueille « dans la tendresse dont Il enveloppe chacun d’entre nous »
Mais pour y répondre Il « implique les humains », les visiteurs de malades et aumôniers d’hôpital ou de prison, les soignants, les bénévoles d’association, ceux qui relaient les cris des hommes qui n’en peuvent plus et ceux qui s’emploient, humblement, à y répondre.
Chantal LAVOILLOTTE

Où es-Tu Seigneur lorsque j’ai mal ?
Entends-Tu mes cris de souffrance ?
Es-Tu sourd à mon malheur, indifférent à ce qui m’atteint ?
Réponds-moi, je suis perdu.
Je veux le croire,
Tu entends les cris de ma vie, de toute vie.
Au-delà des mots, au-delà des cris,
Tu prends ma vie en ton cœur de Père,
Tu me consoles et me relèves,
Tu entends, Seigneur, le cri de toute prière
Chantal LAVOILLOTTE

Dimanche de la santé 2015
sans-titre 1


« Vivants… et Fragiles »
est le thème national qui a été choisi pour accompagner ce dimanche de la santé.

                       

 

 

Quand fragilité et possible se donnent la main… 

La fragilité est au cœur de nos vies. Notre naissance, déjà, renvoie à l’infinie fragilité ; notre santé nous dit en permanence notre fragilité. Les aléas du monde du travail, les relations au sein de la famille, avec les amis… nous tenons tout cela dans nos mains incertaines et dans la peur de l’accident. Le monde avec ses tensions que sont guerre, violence, injustice, tient l’humanité en équilibre entre impossibilité à lever ces pesanteurs et dynamisme toujours à conforter pour dire un avenir possible et juste. 

Et si, pourtant, c’était la fragilité qui permettait en effet des possibles ? 

Possible, accompagner la vie naissante qui ouvre à l’espérance.
Possible, une présence aimante à celui qui souffre et dit, tel Job : « Quand pourrais-je me lever ? »
Possible, un nouveau chemin pour ceux qui s’égarent dans des addictions mortifères.
Possible, un amour retrouvé après des séparations qui font souffrir.
Possible, l’espérance qui redonne visage à l’humilié.
Possible, la prière balbutiée au cœur de la nui du doute.
Possible, un sursaut qui relève après de longs temps de chômage.
Possible, un dialogue renoué au-delà des affrontements qui nient l’autre.
Possible
, une main qui caresse et donne vie à la fin de vie du mourant. 

Ce Jésus, qui tend la main à la belle-mère de Pierre, n’est pas celui de la force conquérante, il est celui des possibles, celui qui rejoint nos fragilités qui sont alors appui pour les relevailles de toutes nos pesanteurs, nos chutes et nos fracas.

« Comme un souffle fragile, ta parole ! » Ce Jésus, qui va proclamant la Bonne Nouvelle en Galilée, a dit et vécu lui-même la fragilité de notre humanité toujours en risque.
Mais il ouvre des possibles … « Partons ailleurs, dans les villages voisins … ! »
(Luc CHAMPAGNE, Directeur du département Santé de la Cef)

_____

Dimanche de la santé 2014

« Sur un chemin de confiance » est le thème retenu pour accompagner ce dimanche.

Dimanche de la santé 2014

 « CONFIANCE. Un mot tout simple de la vie courante et en même temps bien compliqué ! Donner « sa confiance c’est accepter… un appui… un soin, une aide, une main qui vous guide, un regard qui comprend, un sourire, un geste qui apaise… » C’est accompagner la personne dans le respect de son parcours, la laisser se projeter dans un avenir même impossible. »
___________________________________________________________________

Dimanche de la santé 2013

Logo Dimanche de la Santé
Quand la nuit du doute, du découragement, emprisonne ma vie,
Quand les évènements sont trop lourds à porter,
Quand la souffrance envahit tout mon être,
Quand je n’arrive plus à trouver les mots pour te parler,
Seigneur, donne-moi ta parole.
Qu’elle m’aide à retrouver la confiance,
Qu’elle m’entraîne à murmurer les mots que ton Esprit fait naître en moi.
Quand la vie refleurit,
Quand l’amour devient partage,
Que ta parole chante et vive en moi, en nous,
Qu’elle nous soutienne, à chaque instant,
Qu’elle fructifie, éternellement.
(Jean-Noël KLINGER)