Edito du 22 septembre

UNE PAROISSE EN ETAT DE MARCHE
Malgré les aléas de la vie actuelle (baisse de la pratique dominicale, chute des sacrements, absence des jeunes générations, …) la paroisse reste encore la référence visible pour tous ceux qui veulent s’approcher de l’Evangile ou mieux connaître le message chrétien …
C’est pourquoi je tiens, en ce début d’année pastorale, à remercier tous ceux qui, souvent dans l’ombre, assument un servie discret et efficace. Je ne peux les énumérer : il y en a tant !
Certains cependant reçoivent des missions plus spécifiques, officialisées par une lettre de mission de l’évêque ou du curé. C’est ainsi que sont envoyées, pour une durée déterminée, des équipes de coordination pastorale.
Elles doivent veiller à la communion fraternelle et susciter un élan missionnaire. Elles portent le souci pastoral de la communauté et donnent la direction et la marche à suivre. Elles ont le souci que soient assurées les grandes fonctions d’une communauté paroissiale : l’annonce de la foi, la célébration du salut, le service de la vie des hommes.
Pour la paroisse Sainte Jeanne-Antide sont envoyés en mission :
Yvette Baud, Christian Bonsacquet, Lisa Catenaro, Guillemette Planquaert, Isabelle Ponçot, Jean Sassard. Stanislas Sliwa vient de terminer un mandat de trois ans.
Pour la paroisse Saint Vincent de Paul sont envoyés en mission
Blandine Aubert, Marie-Thérèse Delcamp, Patricia Gillard, Hervé Lemoine, Olivier Rodin.
Yves-Marie Pourchet, Martine Ridoux, Eric Vuillecard terminent un mandat de six ans.
François Porte continue sa mission de délégué pastoral.
S’adressant à eux Mgr Bouilleret écrit : « C’est à la qualité fraternelle de nos relations qu’on nous reconnaîtra pour les disciples du Christ aujourd’hui comme hier. Comme le Pape François nous y invite, je vous exhorte à devenir toujours mieux « disciples-missionnaires ». Notre mission s’enracine dans le Christ et je vous envoie au service du monde. »
P. Norbert PETOT, curé