Edito du 19 mai

LA VIE NOUVELLE !
On se souvient que Jésus, retrouvant Pierre après sa Passion et sa résurrection, l’interrogeait à trois reprises : « M’aimes-tu vraiment ? »
L’évangile de ce jour nous apporte un éclairage nouveau sur ce qu’est, pour Jésus, l’amour. C’est le propre du Temps pascal de nous rappeler sans cesse, qu’avec le Ressuscité, nous sommes entrés dans des temps nouveaux.
Jésus ne demande pas – dans un rapport de réciprocité – que nous l’aimions comme il nous aime. Il nous demande de nous aimer mutuellement afin que tous reconnaissent que nous sommes ses disciples (évangile). Il ne s’agit plus « seulement » d’aimer son prochain comme soi-même, mais de l’aimer comme Jésus l’aime.
Mission impossible ? Jésus nous demande d’aimer infiniment, d’aimer sans mesure, d’aimer jusqu’à choisir la vie de l’autre plutôt que sa propre vie. Car aimer « comme » Jésus nous a aimés, c’est aimer jusqu’au bout, jusqu’à accepter de mourir au nom de cet amour. A sa suite, le mal et la mort n’ont pas le dernier mot de notre vie.
Avec lui, le don de soi par amour est et sera toujours victorieux de tout mal et de toute mort. « Il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur ».
Extrait du missel des dimanches