PratiqueDemander des obsèques religieuses

Premiers contacts


1- L’ACCUEIL des DEMANDES : L’évolution sociologique moderne a bouleversé nos habitudes. Par tradition, des familles non pratiquantes, voire non croyantes, sollicitent l’Eglise pour un accompagnement religieux.
L’Eglise accueille toutes les demandes, et s’efforce d’y répondre dans le respect de sa foi. Tout souhait exprimé ne sera pas toujours réalisable, s’il contredit la foi chrétienne en la résurrection du Christ et en la vie éternelle à laquelle toute créature est appelée.



2- CAS PARTICULIER : Signaler dès le premier contact s’il s’agit d’une famille « pluri-religieuse », si le défunt est ou non baptisé, s’il s’agit d’une mort accidentelle, d’un suicide, etc.


3- LA CREMATION : La célébration rituelle à l’église se fait avant la crémation. Une prière sur l’urne peut toujours être proposée, elle a lieu plutôt au Crématorium, dans une salle publique, ou au cimetière. Dans certains cas, une dispense à ces usages peut être sollicitée à l’autorité diocésaine. L’Eglise recommande par contre d’éviter la dispersion des cendres, geste rendant difficile un recueillement ultérieur en un lieu de mémoire.

4- LE CONTACT : Appeler dès que possible l’Unité pastorale (la paroisse) où doivent se célébrer les Funérailles religieuses : voir les coordonnées des Unités pastorales …….

5- LE MONTANT DES HONORAIRES :
Fixés depuis 2004, ils sont actuellement de 130 €uros.

Préparation de la cérémonie

 
6- LA CELEBRATION : Le rituel des Funérailles n’est pas nécessairement lié à une messe. L’ « Eucharistie » (consécration du pain et du vin et communion) implique une pratique habituelle réelle de la famille proche (et non du défunt). De plus en plus souvent les rites eucharistiques sont remplacés – c’est une forme de respect pour les non-pratiquants ou non-croyants présents – par une « prière d’action de grâce ». Dans tous les cas, les membres de la famille sont invités à la messe dominicale suivante durant laquelle la communauté chrétienne priera pour le défunt, pour sa famille et où, librement, l’on pourra ou non communier.






7- TEXTES et CHANTS RELIGIEUX : Au cours de la rencontre avec la famille, il est habituel que la famille soit associée au choix des « Lectures liturgiques », à la sélection des chants, à l’élaboration des intentions de prière.




8- ELEMENTS PROFANES : L’utilisation de textes ou musiques profanes, la prise de parole par intervenants extérieurs à l’Eglise ne sont possibles qu’avec un accord préalable. Des « moments » seront précisés pour ne pas interrompre le déroulement liturgique. Musique et textes seront communiqués assez tôt avant la célébration. Les représentants de l’Eglise en charge de la célébration, prêtres ou laïques, disposent du droit d’interdire ou d’interrompre ce qui serait contraire au respect de la foi chrétienne.

Informations complémentaires

9- PREMIER CONTACT - PREPARATION :
Souvent, c’est par une entreprise de pompes funèbres, que les responsables de l’église locale sont contactés pour des obsèques. Il reste indispensable que la famille prenne rapidement un contact direct avec un responsable religieux du lieu de la célébration, au moins par téléphone. Un rendez-vous sera pris pour faire connaissance et préparer la célébration.

10- DES PRIERES :
Dans la tradition catholique, et correspondant aux étapes du « travail de deuil », l’Eglise encourage une prière (ou veillée) au funérarium ou à la maison si le défunt y est déposé, voire à l’église (c’est parfois une coutume en milieu rural). Un « adieu » peut être fait par les proches au moment de la fermeture du cercueil. Au cimetière, une présence de la communauté chrétienne est souhaitable; ces détails se décident lors de la rencontre avec la famille. La famille peut aussi préparer ces prières avec l’équipe funérailles paroissiale et les mettre en œuvre elle-même.

11- UN DIRECTOIRE diocésain sur les Funérailles :
Ce document, publié en 2006, contient les références diocésaines de l’Eglise diocésaine. Il est disponible à l’évêché, et, souvent, dans les Unités pastorales où il peut être consulté.

12- PRECISIONS COMPLEMENTAIRES :
Contacter le doyen de votre secteur ou la Commission diocésaine de Pastorale Liturgique et Sacramentelle. En dernier recours contacter l’archevêché.


Pour en savoir plus, consultez le portail national de la liturgie catholique.
Free business joomla templates