ActualitéArticlesActualité14-18 à Saint-Vit

14-18 à Saint-Vit

http://www.besancon.mondio16.com/images/articles/Affiche%20expo%201918%20St%20Vit.jpgUne exposition sur les Saint-Vitois et la Grande Guerre est à découvrir du 6 au 11 novembre à la Halle aux arts. Grâce à une sélection de photographies d'époque du père Gustave Nédey, le spectateur est plongé dans le quotidien du début de siècle. 

À l’âge de 80 ans, l’abbé Gustave Nédey, curé de Saint-Vit depuis près d’un demi-siècle,  rendait son âme à Dieu en 1918. Un ministère difficile marqué par la montée de l’anticléricalisme, la séparation des Églises et de l’État, et la première guerre mondiale.

Dans ce village de moins de 1000 habitants peu tournés vers l’Église, il dût ferrailler dur pour y faire sa place. Une vie au cœur de ses oilles pour cet homme passionné de photographie, qui a laissé en héritage une riche collection sur la vie de son époque.

Natif de Sancey-le-Grand et vicaire à Vesoul, l’évêque de Besançon le nomme curé de Saint-Vit en 1870. Dans un ouvrage sur l’histoire de la commune, Bernard Olivier salue ce prêtre pour son ministère difficile dans un village marqué par son anticléricalisme parfois violent. De plus il dût s’adapter aux dispositions de la loi sur la séparation des Églises et de l’État en 1905 puis endurer les difficultés de la 1ère guerre mondiale. Entre autres traits du personnage, Bernard Olivier le dépeint en ces termes : « Esprit ouvert et curieux, c’est un des premiers à s’être intéressé à l’histoire de Saint-Vit. Photographe de talent, il a constitué une collection de clichés remarquables ».

Une riche collection de photos

Le Père Nédey a en effet laissé une importante documentation photographique sur la vie de son époque, aimant mettre en scène ses paroissiens dans leur vécu quotidien.

Saint-Vitois et collectionneur inconditionnel du patrimoine local, Jacques Lassout ouvre ses cartons où sont classées de nombreuses photos produites par cet ecclésiastique.

Parmi elles, on voit le père Nédey devant sa cure avec famille et paroissiens en « habit du dimanche ». Il a immortalisé la gare de St-Vit construite en 1854, permettant une liaison avec Besançon et Dole. On découvre également une demande en mariage faite dans la pure tradition du moment ; Le passeur sur le Doubs avant la construction du pont de Salans et même une Fête foraine et ses manèges sur le champ de foire.

En ce 100e anniversaire de la mort de l’abbé Nédey, une sélection de photos tirées sur papier à partir des plaques de verre d’époque est exposée pour la première fois en visite libre à la « Halle aux Arts » de Saint-Vit. On peut également découvrir un matériel photographique d’époque, permettant de visionner en relief les photos anciennes prises sur plaques de verre.

Free business joomla templates