ActualitéArticlesActualitéDiocèseEtape clé du synode

Etape clé du synode

Les délégués se préparent pour aller à la célébrationLa première assemblée synodale s'est tenue à la Roche d’or les 6 et 7 octobre. 300 délégués synodaux se sont saisis des 13 thèmes établis par le conseil synodal et une équipe de 12 personnes à partir des contributions de tous. Week-end studieux mais véritablement porté par le souffle de l'Esprit.

Samedi 6 octobre, le rassemblement matinal à l’Escale jeunes a été suivi par une belle célébration d’ouverture présidée par Mgr Jean-Luc Bouilleret. Les délégués synodaux se sont solennellement répartis en deux groupes de part et d’autre de la travée centrale de la cathédrale après avoir salué l’autel. D’une seule voix, ils ont été appelés à un serment de fidélité au moment de professer leur foi : « Moi, N., avec une foi ferme, je crois et professe toutes et chacune des vérités contenues dans le Symbole de la Foi, à savoir… ».

En l’absence du théologien du synode, Henri-Jérôme Gagey, Isabelle Morel, responsable de la formation, a pris la parole pour rappeler à tous et chacun ce moment clé du synode où « nous avons à passer de l’individuel au communautaire », où, à partir des réflexions de chacun, des réflexions qui ont germé dans un village ou une paroisse, nous allions « faire route ensemble » (‘synodos’) pour discerner le meilleur pour notre Eglise et faire émerger des propositions concrètes pour le bien commun. « Nous allons faire corps » a rappelé Isabelle Morel, « un corps qui discute, qui échange, certes, mais ne nous trompons pas de conversation. Il s’agit d’une conversation avec Celui qui le Premier veut entrer en dialogue avec nous. Car Il est le chemin, la vérité et la vie. Vivons le bien commun et ne recherchons pas le changement pour lui-même ! Il va nous falloir discerner les priorités. Et comme choisir, c’est renoncer, il faudra savoir passer de la frustration à la communion…».

Pour éclairer son propos, Isabelle Morel a commenté l’expression « Sensus fidelium » et le paragraphe 15 de l’encyclique Lumen Gentium qui dit en substance que la communauté des fidèles ne peut se tromper dans la foi.

Penser qu’un tel enjeu repose sur nos épaules avec des décisions pour l’avenir de l’Église a de quoi faire peur. Sur ce point, la responsable de la formation et théologienne, rappelle que « nous ne sommes pas seuls mais 300 pour relever ce défi synodal ». Nous visons la communion. Il nous revient de planter en pleine terre ce qui aura germé dans notre jardin. Mais, confiance ! L’Esprit souffle et Dieu veille au grain.

Après cette introduction nourrie qui replaçait chacun au cœur de sa foi et de sa mission de chrétien pour l’unité, Stéphane Bobillier, secrétaire général du synode, a livré ses consignes avec une rigueur et une simplicité qui l’honorent.

Le cadre de la Roche d'or, l'accueil exceptionnel de la communauté, ont permis de joindre l'utile, l'agréable et le convivial pour un week-end très dense.

 Arrivée des délégués synodaux à l'Escale Jeunes

Consignes pour la journée  Les prêtres se préparent pour la célébration

 Arrivée des délégués synodaux à la cathédrale

Célébration à la cathédrale

Célébration à la cathédrale

Célébration à la cathédrale présidée par Mgr Jean-Luc Bouilleret

Célébration à la cathédrale présidée par Mgr Jean-Luc Bouilleret

Arrivée au foyer de la Roche d'Or

le discours de Stéphane Bobiller

Cahier

Travail en commission

Fresque synodale

L'hymne du synode

Les jeunes aussi sont au synode !

Célébration d'envoi

Célébration d'envoi par Mgr Jean-Luc Bouilleret

 

 

 

 

 

Free business joomla templates