ActualitéArticlesActualitéFoi dans le sport !

Foi dans le sport !

Coupe du monde de football en Russie Qui ignore que la Russie a accueilli du 14 juin au 15 juillet une Coupe du monde de football historique pour les Bleus ? Les 32 meilleures équipes du monde se sont affrontées et la France remporte sa deuxième étoile dans le ciel du foot !

Il y avait longtemps qu’on n’avait pas vu une telle ruée vers les Champs Élysées ! Le mondial de foot et la victoire des Bleus a emporté la France dans un grand élan de joie diurne et nocturne. Même si cette joie frôlait parfois le pur déchaînement, comment ne pas se réjouir de voir chacune et chacun embrasser son voisin comme son frère au nom de la victoire.

Le Pape s’était exprimé à ce sujet le 13 juin : « Demain s’ouvrira la Coupe du Monde en Russie. Je voudrais adresser mes salutations cordiales aux joueurs et aux organisateurs, ainsi qu’à ceux qui suivront par le biais des médias cet événement qui dépasse toutes les frontières. Que cet événement sportif important devienne une occasion de rencontre, de dialogue et de fraternité entre différentes cultures et religions, favorisant la solidarité et la paix entre les nations ».

Victoire de la France certes, mais surtout victoire de la fraternité. Victoire d’une équipe qui l’incarne, où chaque forte personnalité a su communier avec l’autre au point de devenir imparable, ensemble. N’est-ce pas la grande leçon de ce dimanche historique : la communion des talents qui nécessite que certains en rabattent (le beau Paul Pogba) et que d’autres prennent confiance (le discret Benjamin Pavard). L’équipe, c’est le modèle réduit et efficace de la fraternité, comme l’a très bien vu le pape François.

En août 2016, à l’occasion des Jeux olympiques de Rio, le pape avait déjà appelé à prier pour que le sport soit une opportunité de rencontre fraternelle entre les peuples et qu’il contribue à la cause de la paix dans le monde.

« À travers le sport, il est possible de construire une culture de la rencontre entre tous, pour un monde de paix. Je rêve que le sport puisse être un vecteur de dignité humaine, véhiculant la fraternité. Et si nous nous entraînions ensemble à porter cette intention ? Que le sport favorise la rencontre fraternelle entre les peuples et contribue à la paix dans le monde ».

Lire plus et « la totale » sur La Croix.

La foule pour la coupe du monde

Free business joomla templates