ActualitéArticlesActualitéDes voix, des visages, des voeux

Des voix, des visages, des voeux

Voeux de RCF en Franche-Comté Les voeux permettent de se retrouver et de faire un point. C'est l'occasion de mettre un visage sur les voix radiophoniques de tous les bénévoles de RCF :

Jean-Pierre Roset, avec les résultats sportifs du week-end ;  Renée Baverel et Bernadette Vieille Mecet pour les prières ou Bernadette Cantenot pour « Parole pour aujourd’hui ». Beaucoup avaient fait le déplacement pour voir réunis leur nouveau directeur Renaud Jules, leur président Claude Chipeaux et Mgr Jean-Luc Bouilleret. Les vœux sans les visages auraient beaucoup moins de charme !

Ils ont pris la parole à tour de rôle. Claude Chipeaux s’est félicité des bons résultats de l’antenne : augmentation de l’audience de 11% en 2 ans ! Il a rappelé l’intérêt d’avoir rénové les studios pour renforcer le maillage numérique entre les 64 radios RCF locales et il a également souligné que la récente mutualisation des trois antennes de Besançon, Dole et Belfort-Montbéliard commençaient déjà à porter ses fruits. Elle donne plus de temps aux journalistes pour être à tour de rôle sur le terrain, en reportage et elle permet des économies. Il faut dire que le nouveau directeur, arrivé en septembre, ne perd pas de temps. « Jusque quand d’ailleurs, est-on ‘nouveau directeur’ ? » a lancé Renaud Jules… Est-ce que ce titre coïncide avec l’état de grâce ?...

Avec le concours de personnalités comme Christine Chorvat, qui excelle à fédérer autour des « Amis de RCF » qu’elle préside ou celle du président des EDC, Gérard Fleury, la radio réfléchit aux projets qui lui permettraient de s’autofinancer à long terme. Surtout pas d’émissions coupées par des pubs, mais plutôt des messages « d’intérêt général » qui seraient facturés… Le dossier est sur le haut de la pile.

Mgr Jean-Luc Bouilleret aux voeux de RCF

Enfin, Mgr Bouilleret a juste rappelé un point essentiel au sujet de la mutualisation : « l’identité franc-comtoise est bel et bien là, mais elle n’exclue en rien l’épanouissement de la personnalité de chaque diocèse ! ». Il a conclu par une anecdote concernant sa maman qui a installé une radio dans chacune de ses pièces pour ne pas perdre une minute d’écoute ! Où l’on voit que s’il existe une radio de proximité, il existe aussi des auditeurs de grande proximité !

 Isabelle Jouffroy, directrice d'antenne

Free business joomla templates