Eglise diocésaineLe diocèsePrésentation du diocèse

Présentation du diocèse

Le diocèse est une portion du peuple de Dieu, confiée à un évêque, pour qu’avec l’aide de son presbyterium, il en soit le pasteur : ainsi le diocèse lié à son pasteur et par lui rassemblé dans l’Esprit grâce à l’Evangile et à l’Eucharistie, constitue une Eglise particulière en laquelle est vraiment présente et agissante l’Eglise du Christ, une, sainte, catholique et apostolique ». (Christus Dominus n°11)

L'Eglise catholique du diocèse de Besançon, ce sont tous les baptisés de ce territoire qui veulent vivre leur foi en Jésus-Christ et en témoigner
dans leur vie. Ils sont organisés dans un diocèse, en paroisses, services et mouvements.

Sous la conduite de leur évêque, prêtres, diacres et laïcs sont au service de ceux qui le souhaitent pour les accompagner dans leur vie spirituelle et célébrer avec eux dans toutes les circonstances de leur vie.
Un peu d'histoire
 
DIOCESE est emprunté (1180,dyocheze) au latin médiaval diocesis, latin dioecesis "circonscription administrative de l'empire romain" après le grande réforme administrative de Dioclétien (en 284), employé en latin chrétien à propos  d'une circonscription ecclésiastique confiée à un évèque. Le mot est emprunté au grec dioikêsis, proprement "gouvernement d'une maison",  et tardivement "province", dérivé avec di- de oikêsis, lequel est dérivé de oikein "habiter, administrer, gouverner", à rattacherà oikos "maison".
 
Le mot est passé en français comme terme de droit canon, surtout féminin jusqu'au XVII eme siècle. Il est employé au XVII eme siècle comme terme d'histoire romaine au féminin (1678) puis au masculin (1680). le sens ggénéral de "lieu où l'on administre qqch".(1549) ne s'est pas maintenu.
 

L'adjectif correspondant, DIOCESAIN, AINE (1265) est l'emprunt rancisé du latin chrétien diocesanus, relevé comme nom au X eme siecle, dérivé de diocesis.
 
Le diocèse d'un archevêque a reçu le nom de ARCHIDIOCESE aves archi-, l'adjectif correspondant ARCHIDIOCESAIN  étant attesté des 1771



Une conception de l’Eglise :


Elle n’est pas d’abord une administration efficace, avec à sa tête une sorte de préfet qui place des gens, mais un morceau d’humanité saisi par la grâce du Christ, un tissu humain sur lequel l’Evangile a été semé et continue à porter des fruits, un lieu de confrontation avec des mouvements, des services, des communautés paroissiales, des communautés religieuses et des ministres ordonnés (évêque, prêtres et diacres) ou laïcs, au service de la mission et de la communion.
On aime définir l’Eglise aujourd’hui comme une « communion missionnaire ».
 
Free business joomla templates