ActualitéArticlesActualitéLes dangers du cléricalisme

Les dangers du cléricalisme

Pape FrançoisDepuis quelque temps, les terribles révélations concernant des abus sexuels commis au sein de l'Église se succèdent en cascade et génèrent la stupeur, en l'Église, mais aussi l'effroi parmi les fidèles de bonne volonté qui ne peuvent comprendre, ni accepter de telles horreurs.

Qu'y a-t-il de pire qu'un outrage fait à un enfant ?

C’est bien pour cette raison que le Pape a choisi d’en appeler au peuple de Dieu pour rappeler avec force qu’en tant que baptisés nous sommes tous appeler à nous mobiliser et à réagir.

Nous vous avions déjà informés d’une pétition du père Vignon réclamant avec fracas, « publiquement et sans détours » la démission du cardinal Barbarin. A ce jour, elle a recueilli plus de 103 000 signatures. Le père Vignon justifie son initiative par cet appel du Pape à tous, clercs ou laïcs. Toutes les informations relatives à cette pétition sont accessibles dans l’article « Lettre à 1,4 milliard de catholiques » sur le site du diocèse.

C’est dans ce contexte tendu que les évêques du Conseil permanent de la Conférence des évêques de France se sont concertés pour publier d’une seule voix une déclaration rendue publique le 12 septembre 2018.

Par ailleurs, les réactions des évêques continuent de se succéder. Ils ont choisi de s’exprimer ouvertement sur cette question qui est un véritable péril pour l’Église conduisant des personnes à demander à être « débaptisées » … Plus encore qu’une crise ponctuelle, c’est une atteinte portée au Christ et au cœur de son enseignement au sein même de « son Église », Église supposée protéger les « petits ».

Reprenant la question du cléricalisme dénoncé par le Pape comme un dévoiement du service d’autrui, de la charité et de l’écoute, Mgr Jean-Luc Bouilleret a réagi dans l'édito de la revue diocésaine Église de Besançon. Il donne son sentiment sur les dangers d’un cléricalisme compris comme une « potestas » (pouvoir fondé sur la fonction, le grade ou le statut) abusive et déformée, conduisant justement aux abus de pouvoir. Vous pouvez lire, ci-dessous, la réaction complète de notre archevêque, telle que publiée dans la revue.

Edito de Mgr Jean-Luc Bouilleret dans Eglise de Besançon

 

Free business joomla templates