ActualitéArticlesActualitéRGPD, késako ?

RGPD, késako ?

RDGP

Depuis le vendredi 25 mai 2018, le Règlement Général de la Protection de la Donnée (RGPD) est appliqué dans l'Union Européenne. Ces nouvelles normes ont pour objectif un traitement sécurisé des données personnelles informatisées.

Le récent scandale de Facebook, qui a détourné des données à caractère personnel de très nombreux utilisateurs, a rappelé la nécessité d’une meilleure protection des informations privées. L’acronyme RGPD soulève l’inquiétude, pourtant il entend justement encadrer juridiquement le traitement de ces données et mieux protéger notre vie privée.

Chaque traitant ou sous-traitant de ces données (entreprises, associations…) voient leurs responsabilités évoluer quant à l’usage qu’ils font des informations transmises par un particulier. Par exemple, pour une paroisse, les données personnelles que lui fournit un fidèle telles que l’identité, la santé, les finances… sont censées être sous sa responsabilité. Le mouvement est donc lancé pour que chaque société se dote d’un Délégué pour la protection des données (DPO) qui veillera à mettre en place les bonnes pratiques.

Pas de panique : les initiateurs de cette nouvelle législation savent bien qu’il faut du temps pour faire évoluer des habitudes bien ancrées mais qui ne correspondent plus aux normes actuelles.

Les outils qui peuvent contenir de données à caractère personnel sont (à titre d’exemple) :

- Les fichiers de donateurs

- Les fichiers de membres de groupes (catéchisme, aumônerie, etc.)

- Les abonnés des lettres paroissiales, newsletter… et bien d’autres !

Attention donc, par exemple, à ne plus échanger des adresses mails, même au sein d’une seule structure, sans l’accord des propriétaires de ces données.

La CNIL (commission nationale de l’informatique et des libertés) est chargée de veiller au respect de ce règlement.

Le RGPD, bien que complexe, va permettre une meilleure protection des données informatisées. Pour mieux comprendre son fonctionnement, rendez-vous sur le site de la CNIL.

Gardez votre sang froid !

Free business joomla templates