ActualitéArticlesActualitéDiocèseIl était une FOI le Grand séminaire

Il était une FOI le Grand séminaire

Exposition sur le grand séminaire A partir du lundi 8 octobre, le Centre diocésain se plonge dans son passé grâce à une exposition (ouverte à tous) consacrée à l'histoire du Grand séminaire. 

La maison Saint-Joseph, maison de retraite des prêtres du diocèse, fête ses trente ans en 2018. Installée dans l’ancien Grand séminaire devenu Centre diocésain Antoine-Pierre 1er de Grammont en 2002, elle est l’occasion de retrouver l’utilisation première de ces locaux vénérables, fondés en 1670, et de se pencher sur la vie quotidienne des générations de séminaristes qui s’y sont succédées.

Les archives de la bibliothèque diocésaine, des photographies et portraits, des plans, les fouilles dans le grenier ont constitué une ressource essentielle pour mieux appréhender la vie quotidienne dans ce haut lieu de la spiritualité.  Elles reflètent une vie régulière, parfois soumise aux durs aléas de l’histoire, dans un séminaire bien loin des descriptions qu’en fait Stendhal dans Le Rouge et le Noir.

Le Grand Séminaire de Besançon est en effet connu en littérature puisque c'est entre ses murs que Julien Sorel, le héros fameux du roman de Stendhal, étudie la liturgie.

Un monde assez secret puisque de la rue on ne voit que la chapelle et son élégante façade à deux étages, au portail sculpté d'une Vierge à l'Enfant en 1848.

A noter, cette chapelle est de plain-pied sur la rue... Il suffit de pousser la porte...

Ordination au diaconat 1938 Le Grand Séminaire de Besançon est connu en littérature puisque c'est entre ses murs que Julien Sorel, héros du roman de Stendhal

L’exposition est visible du 8 octobre au 10 novembre au Centre diocésain (20 rue Mégevand).

Porche du 20 rue Mégevand

Entrée libre du lundi au samedi de 9h à 18h.

Visite guidée tous les samedis à 14h30, participation libre.

Salle des Pas Perdus, Chapelle et Bibliothèque

 

Free business joomla templates